La Pléaide

  • La Pléiade /
  • La vie de la Pléiade /
  • L’histoire de la Pléiade

L’histoire de la Pléiade

À la une

«Œuvres complètes, première !», ou Joseph Conrad à la NRF.

La lettre de la Pléiade n° 62, 3 novembre 2017

La publication d’œuvres complètes ou choisies est une tradition ancienne à la Nouvelle Revue française, antérieure à la création de la collection de la Pléiade et à son rattachement à la maison Gallimard. La publication ces jours-ci d’Au cœur des ténèbres et autres écrits de Joseph Conrad vient à point pour se le remémorer, car le romancier d’origine polonaise vit très tôt ses «œuvres» réunies à la NRF. Certes, il n’a pas été le premier à bénéficier d’un tel traitement : un (unique) volume d’œuvres complètes du dramaturge norvégien Henrik Ibsen, mort en 1906, paraît aux Éditions de la NRF en 1914 ; puis en 1916, la maison entreprend la publication posthume des œuvres de Charles Péguy, laquelle s’achève en 1955, après l’entrée de l’écrivain dans la Pléiade.

En savoir plus
  • L'affaire Rimbaud. Débats autour de la Pléiade (1941-1946)

    La lettre de la Pléiade n° 29 , septembre-octobre 2007

    Le métier d’éditeur est fait de contraintes, et la Pléiade n’échappe pas à la règle. Le projet d’une bibliothèque universelle dûment composée, donnant à chaque « classique » la place qu’il mérite, s’est heurté tout au long de son histoire à des obstacles dont le contournement ou le caractère infranchissable ont parfois pesé d’un poids égal sur son programme à celui du seul discernement éditorial.

    En savoir plus
  • Les Concerts de la Pléiade (1943-1947) (2/3)

    La lettre de la Pléiade n° 26 , octobre-novembre 2006

    Comme annoncé dans notre précédente livraison, nous donnons ici le programme des sept Concerts de la Pléiade de la saison 1943 ainsi que le descriptif des programmes édités à leur occasion et commentés par le grand musicologue André Schaeffner.

    En savoir plus
  • Du bon ordre d’une publication posthume, ou Camus lecteur de Saint-Exupéry

    La lettre de la Pléiade n° 24 , avril-mai 2006

    Albert Camus n’appartient pas à la poignée d’auteurs publiés de leur vivant dans la « Pléiade ». Peut-être en aurait-il été autrement sans le funeste accident d’automobile du 4 janvier 1960 qui mit fin brutalement à ses jours. Posthume, la publication de ses oeuvres se fit donc sans recommandation explicite de sa part.

    En savoir plus
  • Les Concerts de la Pléiade (1943-1947) (3/3)

    La lettre de la Pléiade n° 27 , février-mars 2007

    La série des Concerts de la Pléiade s’achève symboliquement le 22 mai 1947 par la première création à Paris d’une pièce d’un compositeur français, inspirée de l’une des oeuvres littéraires les plus emblématiques de l’esprit de Résistance.

    En savoir plus
  • Les Concerts de la Pléiade (1943-1947) (1/3)

    La lettre de la Pléiade n° 25 , août-septembre 2006

    Nous ouvrons ici une série d’articles sur les Concerts de la Pléiade, évoqués brièvement dans notre inventaire des « avatars de la collection » (La Lettre de la Pléiade, n° 7).

    En savoir plus
  • Les insolites de la Pléiade. Une sainte précision (3/3)

    La lettre de la Pléiade n° 23 , février-mars 2006

    Nous évoquions dans la vingt et unième livraison de notre Lettre de la Pléiade l’existence attestée d’exemplaires des Œuvres poétiques complètes de Charles Péguy et des Oraisons funèbresPanégyriques de Bossuet, recouverts d’une peau blanche estampée à chaud, avec tranche de tête dorée, sous emboîtage cartonné lui-même recouvert de cuir blanc.

    En savoir plus