La Pléaide

  • La Pléiade /
  • La vie de la Pléiade /
  • L’histoire de la Pléiade

L’histoire de la Pléiade

À la une

Le tour de Kessel
Trois générations pour une Pléiade

La lettre de la Pléiade n° 67, Octobre 2020

Joseph Kessel aimait la Pléiade. L’écrivain reporter se faisait envoyer après-guerre des volumes de la collection par son éditeur et ami de longue date Gaston Gallimard. Il est vrai que depuis 1949, il s’était enfin fixé dans un bel appartement du VIIIe arrondissement, au 18 rue Quentin-Bauchart, son dernier domicile parisien. Une telle bibliothèque y avait toute sa place.
Mais cet attachement à la Pléiade n’était pas que celui d’un lecteur : l’auteur Kessel intéressa aussi de près la collection… et de façon assez inattendue, comme le laisse deviner cette lettre de Gaston Gallimard du 5 mai 1949*.

En savoir plus
  • Projets d'éditeurs

    La lettre de la Pléiade n° 18 , avril-mai 2004

    Pour accompagner l’annonce que nous faisons de l’édition de la correspondance inédite échangée entre André Gide et Jacques Schiffrin (p. 8), nous donnons ici le texte d’un entretien paru dans Toute l’édition, magazine professionnel, le 16 septembre 1933, au lendemain de l’annonce de la reprise de la « Pléiade » par la NRF. Le fondateur de la collection revient sur quelques principes fondateurs de la « Pléiade », mettant l’accent sur la jeunesse de son lectorat.

    En savoir plus
  • Reliure Havane oblige…

    La lettre de la Pléiade n° 16 , septembre-décembre 2003

    Aujourd’hui, la «Bibliothèque de la Pléiade» compte plus de soixante auteurs du XXe siècle. Onze d’entre eux ont eu le privilège d’y voir publiée de leur vivant une partie ou la totalité de leur œuvre. Pour autant, même si notre rapport aux «classiques» s’est modifié avec le temps, la question de la légitimité de la publication d’un auteur contemporain en «Pléiade» ne laisse jamais d’être posée lorsque l’occasion s’en présente.

    En savoir plus
  • Des « Portiques » au « Nombre d'or » : La Pléiade concurrencée ?

    La lettre de la Pléiade n° 14 , février-mars-avril 2003

    Si nous avons évoqué dans nos précédentes Lettres les fondateurs et les directeurs, les avatars et les réformes successifs de la « Bibliothèque de la Pléiade », la description des entreprises « rivales » fut, reconnaissons-le, plutôt discrète.

    En savoir plus
  • « Les couvertures et la couleur », par Jean Tardieu

    La lettre de la Pléiade n° 17 , janvier-mars 2004

    C’est dans la revue professionnelle Toute l’édition que Jean Tardieu publiait le 30 septembre 1933 ce texte sur les pratiques graphiques dans l’édition courante, que nous donnons ici en complément de l’édition des œuvres du poète parue récemment chez «Quarto ». On venait alors d’annoncer la reprise de « La Bibliothèque de la Pléiade » de Jacques Schiffrin par les Éditions de la Nouvelle Revue française…

    En savoir plus
  • Simenon , collectionneur de la « Pléïade »

    La lettre de la Pléiade n° 15 ,

    « Quels sont les cent ouvrages que tout honnête homme se devrait d'avoir lus ? »
    À cette question posée dans les années cinquante par Raymond Queneau — qui conservait de ses années surréalistes un attachement amusé pour les bilans et classifications de toutes sortes et pensait que le livre vivait ses dernières heures à l'heure de la bande magnétique — à quelques-uns de ses contemporains, Simenon fit une bien curieuse réponse.

    En savoir plus
  • Deux documents inédits sur les premières années de la Pléiade

    La lettre de la Pléiade n° 13 , septembre-octobre 2002

    «La différence par le papier» et «Premiers contacts» sont deux documents inédits qui présentent les premières années de la collection.

    En savoir plus