La Pléaide

  • La Pléiade /
  • Catalogue /
  • Bibliothèque de la Pléiade /
  • Collectif, Romantiques allemands
Ajouter à ma sélection Ajouter à ma bibliotèque

Collectif

Romantiques allemands

Tome I Trad. de l'allemand par Sébastien Albin, Maxime Alexandre, Albert Béguin, Jean Carrère, E. de Cazalès, André Cœuroy, Yanette Delétang-Tardif, Auguste Dietrich, docteur Dussart, René Guignard, Jean-Claude Hémery, G. La Flize, Jean Lambert, M.-L. Laureau, Rémi Laureillard, Laurence Lentin, Maurice Maeterlinck, Denise Naville, Gabrielle Picabia, Jean-Claude Schneider, Louise Servicen, Henri Thomas, Jean Thorel et Pierre Velut. Édition de Maxime Alexandre

Parution le 4 Décembre 1963
Bibliothèque de la Pléiade, n° 168
Achevé d'imprimer le 02 Septembre 1963
1648 pages, rel. Peau, 105 x 170 mm

55.00 € Acheter le livre

ISBN : 9782070104833
Code distributeur : A10483
GENCOD : 9782070104833

Ce volume contient

Jean Paul : Vie de Fixlein, Régent de Cinquième - Le Jubilé «Appendice». Novalis : Les Disciples à Saïs - Heinrich von Ofterdingen. Friedrich Schlegel : Lucinde. Ludwig Tieck : La Coupe d'or - Eckbert le Blond - Le Runenberg - Les Elfes - Les Amis - Vie de l'illustre Empereur Abraham Tonelli. E.T.A. Hoffmann : Le Vase d'or - La Princesse Brambilla - Don Juan - Kreisleriana. Heinrich von Kleist : La Marquise d'O... - Le Duel - Le Tremblement de terre du Chili - Les Fiancés de Saint-Domingue - L'Enfant trouvé - La Mendiante de Locarno - Michael Kohlhaas. Frédéric de La Motte-Fouqué : Ondine - La Mandragore. Appendice 1-Jean Paul : Quelques «jus de tablette» pour les Messieurs. 2-Novalis : Notice de Ludwig Tieck sur Heinrich von Ofterdingen. 3-Wilhelm Wackenroder : Vision de Raphaël - La Remarquable vie musicale du compositeur Joseph Berglinger - Le Merveilleux conte oriental du saint homme nu. 4-Johann Joseph von Görres : Saint François d'Assise troubadour - Notices sur A.W. Schlegel et Zacharias Werner.

Comme leur nom le dit à peine, tant il semble aujourd'hui redondant, les Romantiques allemands, pour l'essentiel poètes et conteurs du début du XIXe siècle, familiers du mystère, du rêve et des univers enfouis dans la mémoire allemande, ont aussi, comme en écho à la Révolution française, ouvert leur pays, son histoire, sa langue, sa culture philosophique, scientifique et religieuse et même sa littérature à la curiosité universelle, révélant une étonnante puissance d'investigation du monde, souvent éclairée d'humour et d'amour de la vie.
Jean-Pierre Lefèbvre