La Pléaide

  • La Pléiade /
  • Catalogue /
  • Bibliothèque de la Pléiade /
  • Collectif, Romantiques allemands
Ajouter à ma sélection Ajouter à ma bibliotèque

Collectif

Romantiques allemands

Tome II Trad. de l'allemand par Sébastien Albin, Maxime Alexandre, Albert Béguin, Jean Carrère, E. de Cazalès, André Cœuroy, Yanette Delétang-Tardif, Auguste Dietrich, docteur Dussart, René Guignard, Jean-Claude Hémery, G. La Flize, Jean Lambert, M.-L. Laureau, Rémi Laureillard, Laurence Lentin, Maurice Maeterlinck, Denise Naville, Gabrielle Picabia, Jean-Claude Schneider, Louise Servicen, Henri Thomas, Jean Thorel et Pierre Velut. Édition de Jean-Claude Schneider et Erika Tunner

Parution le 5 Octobre 1973
Bibliothèque de la Pléiade, n° 246
Achevé d'imprimer le 09 Juillet 1973
1792 pages, rel. Peau, 105 x 170 mm

55.00 € Acheter le livre

ISBN : 9782070106929
Code distributeur : A10692
GENCOD : 9782070106929

Ce volume contient

Bonaventura : Les Vieilles. Clemens Brentano : Godwi (extrait) - La Chronique de l'écolier itinérant - La Demoiselle au myrte - Raimondin - Histoire du brave Gaspard et de la belle Annette - Gockel - Hinkel et Gackleia. Bettina von Arnim : Correspondance de Gœthe avec une enfant. Achim von Arnim : Mistris Lee - Isabelle d'Égypte - Meluck Marie Blainville - Martin Martir - Madame de Saverne - L'Invalide fou - Hasard des rencontres et des retrouvailles - Le Prince Toutdieu et le ténor Demidieu - Les Héritiers du Majorat. Frères Grimm : Contes de l'enfance et du foyer. Joseph von Eichendorff : La Statue de marbre - Scènes de la vie d'un propre à rien. Adelbert von Chamisso : La Merveilleuse histoire de Pierre Schlémihl ou l'homme qui a perdu son ombre. Justinus Kerner : Les Apatrides. Eduard Mörike : Le Peintre Nolten. Georg Büchner : Lenz.

Comme leur nom le dit à peine, tant il semble aujourd'hui redondant, les Romantiques allemands, pour l'essentiel poètes et conteurs du début du XIXe siècle, familiers du mystère, du rêve et des univers enfouis dans la mémoire allemande, ont aussi, comme en écho à la Révolution française, ouvert leur pays, son histoire, sa langue, sa culture philosophique, scientifique et religieuse et même sa littérature à la curiosité universelle, révélant une étonnante puissance d'investigation du monde, souvent éclairée d'humour et d'amour de la vie.
Jean-Pierre Lefèbvre