La Pléaide

  • La Pléiade /
  • Catalogue /
  • Bibliothèque de la Pléiade /
  • Saint-Simon, Mémoires suivi de Additions au Journal de Dangeau
Ajouter à ma sélection Ajouter à ma bibliotèque

Saint-Simon

Mémoires suivi de Additions au Journal de Dangeau

Tome VI Édition d'Yves Coirault Nouvelle édition

Parution le 11 Septembre 1986
Bibliothèque de la Pléiade, n° 130
Achevé d'imprimer le 18 Juin 1986
1504 pages, rel. Peau, 105 x 170 mm

53.00 € Acheter le livre

ISBN : 9782070110131
Code distributeur : A11013
GENCOD : 9782070110131

Ce volume contient

Mémoires (1716-1718). Appendices : Requêtes de Messieurs les ducs et pairs - Mémoire en faveur de la liberté du commerce - Extrait sur le pays de l'Alleu.

De 1716 à 1718, Voltaire bat le briquet à la Bastille ; M. et Mme du Maine ameutent une prétendue noblesse ; au-delà des Pyrénées, Alberoni joue au Matamore ; et Saint-Simon combat : contre les bâtards qui transforment Paris en «égout des voluptés», contre le Parlement qui se croit en Angleterre, contre les scélérats, les mystères, les prétentions... Il nous donne de la Régence une peinture sans pareille, qui témoigne une fois de plus de sa capacité de sévérité, de finesse et d'émotion.
Sur l'abbé Dubois : Alberoni «osait traiter de visionnaire l'abbé Dubois qu'il nommait l'instrument de toutes les mauvaises intentions du Régent. Mais c'était le Régent qui était l'instrument de toutes les mauvaises intentions de l'abbé Dubois [...] qui, sciens et volens, sacrifiait la France, l'Espagne, la réputation de son maître à son ambition de se faire cardinal».
Sur Mme de Sabran : «C'est elle qui, soupant avec M. le duc d'Orléans et ses roués, lui dit fort plaisamment que les princes et les laquais avaient été faits de la même pâte, que Dieu avait dans la création séparée de celle dont il avait tiré les autres hommes.»
Sur Mme de Castries : «Ce n'était qu'esprit et âme, sans presque de corps ; le sien était petit, et si mince qu'un souffle l'eût renversée [...] C'était une petite poupée manquée, foncièrement savante en tout, sans qu'il y parût jamais, mais pétillante d'esprit, souvent aussi de malice, avec toutes les façons, les grâces, et ce tour et cette sorte d'esprit et d'expressions charmantes et uniques, si vantés et si singulièrement propres aux Mortemarts.»
Des lignes qui prennent pour nous une résonance particulière, depuis que Proust, lecteur assidu de Saint-Simon, a décrit «l'esprit Guermantes».
Ce tome VI de la nouvelle édition des Mémoires de Saint-Simon contient également les additions au Journal de Dangeau pour les années 1716-1718 et trois appendices : «Requête de MM. les ducs et pairs», «Mémoire en faveur de la liberté du commerce», «Extrait sur le pays de l'alleu».