La Pléaide

  • La Pléiade /
  • Catalogue /
  • Bibliothèque de la Pléiade /
  • Henry de Montherlant, Essais
Ajouter à ma sélection Ajouter à ma bibliotèque

Henry de Montherlant

Essais

Préface de Pierre Sipriot

Parution le 27 Novembre 1963
Bibliothèque de la Pléiade, n° 167
Achevé d'imprimer le 16 Octobre 1963
1648 pages, rel. Peau, 105 x 170 mm

62.00 € Acheter le livre

ISBN : 9782070103799
Code distributeur : A10379
GENCOD : 9782070103799

Autour du livre

Ce volume contient

La Relève du matin - Chant funèbre pour les morts de Verdun - Aux Fontaines du Désir - Un Voyageur solitaire est un diable - Mors et Vita - Service inutile - L'Équinoxe de septembre - Le Solstice de juin - Carnets (1930-1944) - Textes sous une occupation (1940-1944).

Derrière une œuvre, il y a un homme. On aime se le figurer surtout lorsque cette œuvre détient des éléments de grandeur. Dans tout ce livre d'Essais, Montherlant parle en son nom. On y voit quelle est son expérience ou son idée du bien, de l'action, du devoir, de la volonté, de l'honneur, du bonheur; et aussi comment il a réussi à poursuivre cet accomplissement personnel en faisant entrer tout – même ce qui nous dépossède le plus : passion, société, luttes politiques, guerres – dans la création littéraire qui seule lui semble majestueuse et sûre.
Montherlant s'est donné pour but dans ses Essais, comme dans son œuvre de fiction, de se comprendre, de comprendre les hommes et les choses.
De La Relève du matin (1920) à Textes sous une occupation (publié en 1953) persistent les mêmes inébranlables convictions lancées sous le même sombre horizon : la guerre et la mort qui ont pris Montherlant de bonne heure.
«L'union de cette ironie avec une écriture royale», que Malraux a pu souligner chez Montherlant, fait le prodigieux observateur qui a écrit pour les archives de l'histoire au niveau des «sceptiques sans ambition», les mémoires du demi-siècle qui vient de s'écouler.