La Pléaide

  • La Pléiade /
  • Catalogue /
  • Bibliothèque de la Pléiade /
  • Collectif, Les Stoïciens
Ajouter à ma sélection Ajouter à ma bibliotèque

Collectif

Les Stoïciens

Trad. du latin et du grec ancien par Émile Bréhier et Pierre-Maxime Schuhl et révisé par P. Aubenque, L. Bourgey, Jacques Brunschwig, V. Goldschmidt, P. Kucharski et J. Pépin. Édition publiée sous la direction de Pierre-Maxime Schuhl Notes des traducteurs et des réviseurs. Contient des œuvres de Cléanthe : L'hymne à Zeus. Diogène Laërce : Vies et opinions des philosophes. Plutarque : Des contradictions des Stoïciens - Des notions communes contre les Stoïciens. Cicéron : Premiers Académiques - Des fins des biens et des mots - Tusculanes - De la nature des dieux - Traité du destin - Traité des devoirs. Sénèque : De la constance du Sage - De la tranquillité de l'âme - De la brièveté de la vie - De la vie heureuse - De la providence - Lettres à Lucilius. Épictète : Entretiens - Manuel. Marc-Aurèle : Pensées

Parution le 12 Avril 1962
Bibliothèque de la Pléiade, n° 156
Achevé d'imprimer le 26 Février 1962
1504 pages, rel. Peau, 105 x 170 mm

65.00 € Acheter le livre

ISBN : 9782070105410
Code distributeur : A10541
GENCOD : 9782070105410

Cette anthologie unique est un outil de travail qui rassemble les textes principaux du stoïcisme, ce courant philosophique singulier qui prit naissance vers le IVe siècle avant J.-C. pour culminer, après avoir profondément marqué la pensée de Cicéron, dans le stoïcisme dit «impérial» avec Sénèque, Épictète et Marc-Aurèle, au IIe siècle après J.-C. L'influence du stoïcisme ne s'est nullement cantonnée à la période de l'Antiquité grecque et romaine, mais se fait sentir encore de manière très décisive jusqu'au cœur du XVIIe siècle.
Tous les aspects de cette philosophie, la logique, la morale et la physique sont représentés dans ces volumes. Outre les textes essentiels, cette édition offre un appareil critique, un panorama des doctrines, une présentation de chaque auteur et de chaque texte, une vaste bibliographie, ainsi que les sources historiques de Diogène Laërce et Plutarque qui permettent d'avoir accès aux auteurs dont les œuvres ne nous ont pas été transmises.