La Pléaide

Jacques de Voragine

Jacques de Voragine est né vers 1226 en Ligurie. Il entre dans l'ordre des dominicains italiens dès 1244, au couvent Santa Maria in Castello, à Gênes. C'est le début d'une brillante carrière : sous-prieur du couvent de Gênes en 1258, puis prieur des couvents d'Asti et de Gênes, prieur provincial de Lombardie (province dominicaine qui couvrait toute l'Italie du Nord) à deux reprises (1267-1277 et 1281-1286). Cette fonction lui permet d'avoir des contacts réguliers avec ses confrères de l'Europe entière lors des chapitres généraux de l'ordre : ces échanges ne seront pas sans effets sur la diffusion et la révision de La Légende dorée, le plus célèbre recueil hagiographique du Moyen Âge, qu'il organise et rédige dans les années 1264-1267. Collection de vies de saints savamment compilées, manuel de culture générale religieuse utile aux prédicateurs, ce recueil peut également, en complément de son usage en vue du prêche, être l'objet d'une lecture privée. Jacques de Voragine devient archevêque de Gênes en 1292, charge qu'il assumera jusqu'à sa mort en 1298.