La Pléaide

  • La Pléiade /
  • Catalogue /
  • Bibliothèque de la Pléiade /
  • Anonyme, Les Mille et Une Nuits I, II, III et Album
image d'illustration: nouveauté
Ajouter à ma sélection Ajouter à ma bibliotèque

Anonyme

Les Mille et Une Nuits I, II, III et Album

Coffret de trois volumes vendus ensemble, contenant des réimpressions récentes de ces titres et un exemplaire de l’Album «Les Mille et Une Nuits» (2005). Coffret

Parution le 10 Novembre 2022
Bibliothèque de la Pléiade
Achevé d'imprimer le 01 Octobre 2022
rel. Peau, 104 x 169 mm

195.00 € Acheter le livre

ISBN : 9782072996597
Code distributeur : G06860
GENCOD : 9782072996597

Après avoir longtemps fait partie, dans le monde arabe, de la panoplie culturelle de l’honnête homme, ces contes y connurent une longue éclipse. Puis vint, via l’Occident, le temps de la redécouverte. Au début du XVIIIe siècle, un érudit français, Antoine Galland, découvre le conte de Sindbâd de la Mer. Il s’informe, apprend qu’il appartient à un ensemble plus vaste et finit par recevoir de Syrie un manuscrit qui date sans doute du XVe siècle et qu’il va traduire à partir de 1704. C’est le texte fondateur de la carrière universelle des Nuits. Le succès est immédiat, considérable, constant. Des traductions fondées sur celle de Galland paraissent dans de nombreuses langues européennes. Bientôt, le monde entier lit Les Mille et Une Nuits.
En 2005, trois cent et un ans après Galland, Jamel Eddine Bencheikh et André Miquel publient dans la Pléiade le premier volume d’une traduction nouvelle et intégrale des Nuits, qui fait aujourd’hui référence. Un Album accompagne cette publication. Surprise : les images ne sont pas là où on les attendait. En Orient, les contes des Nuits n’étaient généralement pas illustrés. Mais à partir du moment où le recueil est révélé à l’Europe, il entre de plain-pied dans une civilisation qui est, quant à elle, pétrie d’images. Ce que restitue l’Album réalisé par Margaret Sironval, c’est le regard que l’Occident a porté sur une œuvre venue d’Orient et relevant désormais de la littérature universelle.
À titre exceptionnel, la Pléiade propose – sous un nouveau coffret reproduisant Les Mille et Une Nuits du peintre vénitien Vittorio Zecchin (1878-1947) – les trois volumes de l’édition Bencheikh-Miquel et l’Album « Les Mille et Une Nuits » de Margaret Sironval. Il s’agit naturellement, pour l’Album, du tirage original : comme on le sait, les Albums de la Pléiade ne sont jamais réimprimés. Ce sont donc les derniers exemplaires disponibles de l’Album de 2005 qui sont joints, sous ce coffret, aux volumes procurant le texte des Nuits.