La Pléaide

  • La Pléiade /
  • Catalogue /
  • Albums de la Pléiade /
  • Stéphane Pesnel, Album Kafka
image d'illustration: nouveauté
Ajouter à ma sélection Ajouter à ma bibliotèque

Stéphane Pesnel

Album Kafka

Iconographie commentée

Parution le 12 Mai 2022
Albums de la Pléiade, n° 61
Les Albums de la Pléiade ne sont pas mis en vente, mais offerts gracieusement par les libraires, à l’occasion de la Quinzaine de la Pléiade, pour l’achat de trois volumes de la collection ; les albums ne seront pas réimprimés.
Achevé d'imprimer le 01 Avril 2022
256 pages, 184 ill., rel. Peau, 104 x 169 mm

ISBN : 9782072960895
Code distributeur : G05941
GENCOD : 9782072960895

À sa mort, survenue le 3 juin 1924, alors qu’il allait avoir 41 ans, Kafka est connu seulement d’un cercle restreint d’amateurs de littérature d’avant-garde. Il n’est pas pour autant l’écrivain que l’on décrit parfois, jaloux de ses œuvres et acharné à les conserver par-devers soi. Désireux d’être lu, et conscient, malgré une inquiétude foncière, de la qualité des écrits qu’il destine à l’impression, il a fait paraître six ouvrages, dont La Métamorphose. Certes, les premiers tirages étaient des plus modestes. Mais si seules ces proses – à peine 450 pages aérées dans l’édition allemande de référence – étaient parvenues jusqu’à nous, nous tiendrons déjà entre nos mains un ensemble unique en son genre par l’imaginaire et la pensée qui s’y déploient, le tout écrit dans une langue épurée, nerveuse, précise.
Ces quelque 450 pages furent bientôt augmentées de nombreux autres textes. Comme on le sait, le destin littéraire de Kafka fut en grande partie posthume, et le volume des écrits divulgués après sa disparition excéda vite celui des œuvres parues de son vivant. Sans parler de leur diffusion : près d’un siècle après sa mort, Kafka est l’un des écrivains les plus lus au monde, et l’auteur d’une œuvre sans laquelle il est impossible de penser la modernité.
L’Album conçu par Stéphane Pesnel est en quelque sorte double. Il évoque la courte vie de Franz Kafka, sa ville, sa famille, son charme, son humour, ses célèbres fiancées, son métier, son rapport à l’écriture, sa maladie. À petites touches, il fait revivre l’homme que décrivit Milena Jesenská dans le plus émouvant des portraits, publié dans un journal pragois trois jours après la mort de Franz : timide et doux, craintif et bon, connaissant le monde « d’une façon inhabituelle et profonde » et qui était (ou parce qu’il était) lui-même « un monde inhabituel et profond ».
Parallèlement, l’Album donne à saisir la métamorphose d’un homme en légende, à déchiffrer un visage devenu icône, à percevoir la fécondité d’une œuvre qui, révélée par étapes, n’a cessé de nourrir l’imagination des créateurs, toutes disciplines confondues.

Un autre monde

Francine de Martinoir, La Croix (9 juin 2022)

« L'album édité chaque année par la Pléiade, offert par les libraires pour l'achat de trois volumes de la collection, est consacré à Franz Kafka. Ce monde extérieur que l'auteur épouvantait, ce très bel bel album le restitue avec une riche iconographie et le texte de Stéphane Pesnel accompagnant son histoire, celle de Prague au cœur de la Mitteleuropa, celle de sa famille et la sienne qui n'était pas seulement nocturne : des études brillantes, une carrière dans les assurances, une vie mondaine pleine de rencontres, la maladie aussi qu'il tentait de vaincre. il aimait les théâtres, la piscine, les cafés, les salons, les voyages, avait beaucoup d'amis parmi lesquels Max Brod dont nous découvrons le visage, tout comme celui de son père, de ses trois petites sœurs promises à un destin tragique et celui des femmes qui l'ont aimé, non seulement Felice et Milena, mais son amour des derniers temps, Dora Diamant avec laquelle, enfin, il vécut une liaison réconciliant en lui la vie et l'écriture et qui l'accompagna jusqu'à sa mort.»

Les lectures, les amours, la relation au père...L'édition de la Pléiade nous en dit beaucoup sur l'écrivain.

Michel Crépu, Télérama (14 au 20 mai 2022)

« Il faut saluer l'exceptionnelle qualité de l'Album Pléiade consacré cette année à Kafka, réalisé par Stéphane Pesnel et offert en librairie pour l'achat de trois volumes de la collection.»