La Pléaide

  • La Pléiade /
  • La vie de la Pléiade /
  • Les coulisses de la Pléiade

Les coulisses de la Pléiade

À la une

Par ailleurs, l’édition est un commerce
Faire connaître, promouvoir et vendre la Pléiade

La lettre de la Pléiade n° 60, 18 octobre 2016

La clausule de Psychologie du cinéma d’André Malraux — « Par ailleurs, le cinéma est une industrie » — s’applique bien à l’édition littéraire, qui est aussi un commerce. Vient un moment où, le savoir-faire éditorial ayant (plus ou moins) produit ses effets, entrent en piste ceux dont le travail est de faire savoir.

En savoir plus
  • Arrêt sur images

    La lettre de la Pléiade n° 27 , février-mars 2007

    Le volume d’Œuvres de Buffon présenté dans cette Lettre comporte quelque cent vingt illustrations tirées de l’édition originale de l’Histoire naturelle. Pourquoi les a-t-on reproduites ? Comment les a-t-on choisies parmi toutes celles qui figurent dans les trente-six volumes de l’originale ? Selon quels critères décide-t-on d’illustrer les ouvrages de la collection ?

    En savoir plus
  • La nouvelle traduction de « Moby Dick »

    La lettre de la Pléiade n° 25 , aout-septembre 2006

    Dans sa « Note sur la traduction », Philippe Jaworski évoque quelques-unes des difficultés auxquelles il a été confronté et les solutions qu’il a imaginées pour relever le défi permanent que lui lançait le texte. Nous publions ici de larges extraits de cette « Note ».

    En savoir plus
  • Les grandes manœuvres (3)

    La lettre de la Pléiade n° 19 , septembre-décembre 2004

    Le sommaire de l’édition a été mûrement pensé. Des calibrages ont été faits qui garantissent que les textes et l’appareil critique n’excèderont pas les dimensions souhaitées. Il reste à recueillir les autorisations et à signer les contrats qui permettront au livre d’exister.

    En savoir plus
  • Être ou ne pas être complet ?

    La lettre de la Pléiade n° 26 , octobre-novembre 2006

    Telle est la question. La Lettre de la Pléiade se devait de l’aborder un jour (au risque de la survoler, tant elle est complexe) : le problème de la complétude, ou de l’incomplétude, des éditions que publie la collection est en effet fréquemment soulevé par ses lecteurs, et toujours examiné par ses responsables au moment où ils conçoivent leurs projets.

    En savoir plus
  • Les grandes manœuvres (4)

    La lettre de la Pléiade n° 20 , janvier-mars 2005

    Une évidence, pour commencer : on n’annote pas les romans de Chrétien de Troyes comme ceux de Claude Simon. Pourtant, la plupart des appareils critiques de la Pléiade présentent des traits communs. La réflexion à mener sur leur définition est une étape essentielle de nos « grandes manoeuvres ».

    En savoir plus
  • Les grandes manœuvres (2)

    La lettre de la Pléiade n° 18 , avril-mai 2004

    Bien entendu, les livres sont des oeuvres de l’esprit. Mais ces oeuvres-là ont une hauteur, une largeur, une épaisseur, un poids — bref, elles sont aussi des objets, des objets « pas comme les autres ».

    En savoir plus