La Pléaide

  • La Pléiade /
  • Catalogue /
  • Bibliothèque de la Pléiade /
  • Alfred de Musset, Théâtre complet
Ajouter à ma sélection Ajouter à ma bibliotèque

Alfred de Musset

Théâtre complet

Édition de Simon Jeune

Parution le 22 Mars 1990
Bibliothèque de la Pléiade, n° 17
Achevé d'imprimer le 15 Février 1990
1424 pages, rel. Peau, 105 x 170 mm

61.00 € Acheter le livre

ISBN : 9782070111800
Code distributeur : A11180
GENCOD : 9782070111800

Ce volume contient

Comédies et proverbes : Avant-propos d'«Un spectacle dans un fauteuil (prose)» - La Nuit vénitienne - André del Sarto - Les Caprices de Marianne - Fantasio - Lorenzaccio - On ne badine pas avec l'amour - La Quenouille de Barberine - Le Chandelier - Il ne faut jurer de rien - Un caprice - Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée - Louison - On ne saurait penser à tout - Carmosine - Bettine. Pièces non recueillies ou posthumes : La Quittance du diable - La matinée de Don Juan - Faire sans dire - L'Habit vert - Le Songe d'Auguste - L'Âne et le Ruisseau. Fragments et ébauches : Rolla et le grand-prêtre - Le Comte d'Essex - Perdican - Les Deux Magnétismes - Judith et Allori - La Servante du roi - Faustine - Madame de Châteauroux. Projets et fantômes. Appendices : Les sources de «Lorenzaccio» - Fragment du livre XV des «Chroniques florentines» - George Sand : «Une conspiration en 1537».

De son premier grand amour, Musset a conclu que la faculté d'aimer lui serait à jamais étrangère ; d'où, peut-être, les caractéristiques de son théâtre : ce dégoût de la débauche, ce vain désir d'un bonheur simple, cette conviction que rien de pur ne sera plus offert à qui s'est une fois livré au plaisir. Sous cet éclairage, qu'est-ce que Lorenzaccio, sinon le drame de l'idéal absent, du scepticisme absolu et du désespoir qui saisit l'homme affronté à la perte d'un paradis ? S'il est réducteur de négliger chez Musset le versant de la fantaisie, qui inspire nombre de ses pièces, on se gardera d'oublier que l'auteur du Chandelier est aussi celui de La Matinée de don Juan, un court fragment dont le héros vieilli mène, par le truchement d'un Leporello sans illusions, la quête sans espoir, comme machinale, de l'idéal féminin.
La nouvelle édition du Théâtre complet de Musset contient les quinze pièces rassemblées sous le titre de Comédies et proverbes et ici données à lire dans leur version originale, antérieure aux manipulations imposées par les contraintes de la scène. Elle procure également les œuvres dramatiques non recueillies par leur auteur ou publiées posthumes, ainsi que des fragments et des ébauches où l'on trouve du meilleur Musset. On découvrira en appendice les textes qui sont à la source de Lorenzaccio : le livre XV des Chroniques florentines de Varchi et la pièce de George Sand, Un conspiration en 1537.