La Pléaide

  • La Pléiade /
  • Catalogue /
  • Bibliothèque de la Pléiade /
  • Théophile Gautier, Romans, contes et nouvelles
Ajouter à ma sélection Ajouter à ma bibliotèque

Théophile Gautier

Romans, contes et nouvelles

Tome II Édition publiée sous la direction de Pierre Laubriet avec la collaboration de Jean-Claude Brunon, Jean-Claude Fizaine et Claudine Lacoste-Veysseyre

Parution le 23 Octobre 2002
Bibliothèque de la Pléiade, n° 489
Achevé d'imprimer le 26 Septembre 2002
1616 pages, rel. Peau, 105 x 170 mm

66.00 € Acheter le livre

ISBN : 2070106721
Code distributeur : A10672
GENCOD : 9782070106721

Ce volume contient

Partie carrée - L'Enfant aux souliers de pain - Jean et Jeannette - Arria Marcella - Avatar - Jettatura - Le Roman de la momie - Le Capitaine Fracasse - Spirite - Mademoiselle Dafné.

Le Capitaine Fracasse évoque souvent une lecture facile, pour enfants. On oublie que Théophile Gautier (1811-1872), l'ami de Nerval et de Flaubert, fut salué par Balzac, Hugo et Baudelaire comme leur égal. Il fut le dédicataire des Fleurs du mal, mais aussi du «Toast funèbre» de Mallarmé. Celui que, pour souligner la façon qu'il avait de se mettre en scène dans ses œuvres, l'on nommait Fracasse ou Fortunio, compte parmi les plus grands. C'est lui le gilet rouge d'Hernani, c'est sa préface à Mademoiselle de Maupin qu'on donne pour le manifeste de l'art pour l'art. Romantisme, culte du beau et du plaisir («Il n'y a vraiment de beau que ce qui ne peut servir à rien») formulé dès 1834, humour, fantaisie, mais aussi poésie du fantastique : à en croire Baudelaire, il y a montré «le talent le plus sûr et le plus grave». Gautier d'ailleurs, en plus d'être un homme à femmes et un amateur de chats, était particulièrement superstitieux. Les contes et les nouvelles fantastiques ont jalonné sa carrière d'écrivain et de feuilletonniste, des années 1830 à la fin des années 1860. De son œuvre immense (poésie, théâtre, livrets de ballets, critique littéraire, d'art et de musique, récits de voyage), les deux tomes de la présente édition donnent la partie romanesque, soit trente-neuf textes.