La Pléaide

  • La Pléiade /
  • Catalogue /
  • Bibliothèque de la Pléiade /
  • Fernando Pessoa, Œuvres poétiques
Ajouter à ma sélection Ajouter à ma bibliotèque

Fernando Pessoa

Œuvres poétiques

Trad. du portugais par Olivier Amiel, Maria Antónia Câmara Manuel, Michel Chandeigne, Pierre Léglise-Costa et Patrick Quillier. Édition de Patrick Quillier. Préface de Robert Bréchon

Parution le 14 Novembre 2001
Bibliothèque de la Pléiade, n° 482
Achevé d'imprimer le 17 Octobre 2001
2176 pages, rel. Peau, 105 x 170 mm

76.00 € Acheter le livre

ISBN : 9782070114900
Code distributeur : A11490
GENCOD : 9782070114900

Ce volume contient

Alberto Caeiro : Le Gardeur de troupeaux - Le Berger amoureux - Poèmes non assemblés. Ricardo Reis : Odes. Livre premier - Odes publiées dans la revue «Presença» - Odes éparses. Álvaro de Campos : Premiers poèmes - Les Grandes odes - Autour des grandes odes - Derniers poèmes. Fernando Pessoa : Poèmes paülistes, sensationnistes et intersectionnistes - Pour un «Cancioneiro» - Sonnets - Quatrains - Rubayat - Poèmes politiques - Poèmes ésotériques et métaphysiques - Message - En marge de «Message» - Praça da Figueira - Un Soir à Lima - Poésie humoristique et vers de circonstance. Poésie anglaise : Poèmes d'Alexander Search - Épithalame - Antinoüs - Trente-cinq sonnets - Inscriptions - Le Violoneux fou - Poèmes anglais épars. Appendices : Poèmes de jeunesse - Aux frontières de la littérature : les poèmes français.

«Imaginons que, dans les années 1910-1920, Valéry, Cocteau, Cendrars, Apollinaire et Larbaud aient été un seul et même homme, caché sous plusieurs "masques" : on aura une idée de l'aventure vécue à la même époque au Portugal par celui qui a écrit à lui tout seul les œuvres d'au moins cinq écrivains de génie, aussi différents à première vue les uns des autres que les poètes français que j'ai cités.»
Ainsi Robert Bréchon présente-t-il Pessoa. Les «masques» dont il parle ne sont pas de simples pseudonymes. Nés en Pessoa, Alberto Caeiro, Ricardo Reis, Álvaro de Campos sont ses principaux hétéronymes. Ils ont une biographie, des opinions politiques, des idées esthétiques, des sentiments : Campos interviendra par jalousie dans la correspondance amoureuse entre Pessoa et la bien réelle Ophélia... Chacun d'eux a subi des influences particulières ; chacun d'eux possède sa propre inspiration, son propre style et son œuvre «personnelle», laquelle entretient des liens complexes avec l'œuvre orthonymique, celle que Fernando Pessoa signe de son nom.
Pour la première fois en français, hétéronymes et orthonyme sont présentés dans un même volume, qui fait une large place aux textes posthumes et propose quantité de poèmes inédits. Les traductions ont toutes été élaborées dans le souci de maintenir aussi forte que possible la tension entre la diversité des «instances créatrices» et l'unicité du grand ordonnateur que fut Pessoa.