La Pléaide

  • La Pléiade /
  • Catalogue /
  • Bibliothèque de la Pléiade /
  • Jean Giono, Journal – Poèmes – Essais
Ajouter à ma sélection Ajouter à ma bibliotèque

Jean Giono

Journal – Poèmes – Essais

Édition publiée sous la direction de Pierre Citron avec la collaboration de Laurent Fourcaut, Henri Godard, Violaine de Montmollin, André-Alain Morello et Mireille Sacotte

Parution le 3 Mars 1995
Bibliothèque de la Pléiade, n° 415
Achevé d'imprimer le 06 Février 1995
1664 pages, rel. Peau, 105 x 170 mm

68.50 € Acheter le livre

ISBN : 9782070113750
Code distributeur : A11375
GENCOD : 9782070113750

Ce volume contient

Journal (1935-1939) - Journal de l'Occupation - Poèmes - Village - Voyage en Italie - Notes sur l'affaire Dominici - La Pierre - Bestiaire - Voyage en Espagne - Le Badaud - Le Désastre de Pavie - De certains parfums.

Ce volume d'œuvres, qui n'appartiennent pas à la fiction, présente un Giono inhabituel, se débattant avec le quotidien : deux journaux, un voyage en Italie et un autre en Espagne, le récit minutieux de l'affaire Dominici et celui de la bataille de Pavie. Ces successions de faits, de données précises à dépouiller et à analyser froidement, auraient pu brider, voire brimer, un romancier. Le réel écrase, mais Giono s'en débrouille, quitte à l'arranger parfois à sa convenance. L'homme de Manosque va s'incorporer mentalement et physiquement à son récit : «Je me suis efforcé de décrire le monde, non pas comme il est, mais comme il est quand je m'y ajoute, ce qui évidemment ne le simplifie pas». Ailleurs, il avouera plus banalement cette conception romantique selon laquelle «quoi qu'on fasse, c'est toujours le portrait de l'artiste par lui-même que l'on fait». Aussi ne sommes-nous pas surpris de découvrir que Giono n'a que rarement utilisé le journal comme véhicule de son art, son œuvre - romanesque ou non - étant toute entière empreinte de sa vie. Ce volume nous est d'autant plus précieux qu'une seule fois, mû par le «besoin d'une sérieuse discipline de l'esprit et du corps», Giono se sera livré à la rédaction d'une chronique personnelle, spontanée, parfois impulsive, - un Journal de l'occupation d'un Giono que nous ne connaissions pas.