La Pléaide

  • La Pléiade /
  • Catalogue /
  • Bibliothèque de la Pléiade /
  • Cervantès, Don Quichotte de la Manche - Nouvelles exemplaires précédé de La Galatée suivi de Les Épreuves et travaux de Persilès et Sigismunda
Ajouter à ma sélection Ajouter à ma bibliotèque

Cervantès

Œuvres romanesques complètes, I, II

Don Quichotte de la Manche - Nouvelles exemplaires précédé de La Galatée suivi de Les Épreuves et travaux de Persilès et Sigismunda

Coffret de deux volumes vendus ensemble Trad. de l'espagnol par Claude Allaigre, Jean Canavaggio, Michel Moner et Jean-Marc Pelorson. Édition publiée sous la direction de Jean Canavaggio avec la collaboration de Claude Allaigre, Michel Moner et Jean-Marc Pelorson

Release on 10 Octobre 2001
Bibliothèque de la Pléiade
2800 pages, rel. Peau, 112 x 182 mm

126.00 € Acheter le livre

ISBN : 2070117103
Code distributeur : A11710
GENCOD : 9782070117109

Pour nos contemporains comme pour ceux qui les ont précédés, Cervantès incarne sans contexte le génie littéraire de sa nation. Mais ce destin, qu'il partage avec Dante, Goethe et Shakespeare, s'assortit, dans son cas, d'un curieux privilège : il est le seul écrivain espagnol à avoir atteint ce qui fait toujours défaut à un Lope de Vega, à un Góngora ou à un Calderón : une renommée pleinement universelle. Qu'il doive cette renommée à Don Quichotte est une évidence ; mais si l'ingénieux hidalgo s'est projeté bien au-delà du récit de ses aventures, le mythe qu'il incarne est d'abord lié à l'avènement de ce qu'on appelle aujourd'hui le roman moderne.
Si les premiers lecteurs de Cervantès ont ri aux exploits de Don Quichotte, leurs préférences sont allées à d'autres textes, tel que Persilès, qui sont à redécouvrir, et plus encore aux Nouvelles exemplaires, que nous continuons de lire, mais d'un autre œil que les sujets de Philippe III. La modernité de Cervantès n'est pas la résultante d'un simple questionnement des valeurs établies, qui exprimerait les tensions d'un âge de crise. Elle tient plutôt à la vertu de cette écriture grâce à laquelle une œuvre, inscrite au départ dans le climat culturel d'une époque aujourd'hui révolue, a débordé au fil des âges le dessein qui l'avait engendrée. Tel est le paradoxe auquel elle nous confronte. Sans doute eût-il été vain de prétendre en découvrir le secret ; du moins convenait-il de la replacer dans l'espace et le temps qui l'ont vue naître. C'est l'ambition du deuxième volume.