La Pléaide

  • La Pléiade /
  • Catalogue /
  • Bibliothèque de la Pléiade /
  • Collectif, Anthologie bilingue de la poésie italienne
Ajouter à ma sélection Ajouter à ma bibliotèque

Collectif

Anthologie bilingue de la poésie italienne

Contient notamment des œuvres de Vittorio Alfieri, Ludovico Ariosto, Giosue Carducci, Dino Campana, Gabriele d'Annunzio, Dante, Giovanni Della Casa, Ugo Foscolo, Saint François d'Assise, Giacomo Leopardi, Alessandro Manzoni, Lorenzo de Medici, Eugenio Montale, Aldo Palazzeschi, Pier Paolo Pasolini, Cesare Pavese, Salvatore Quasimodo, François Pétrarque, Torquato Tasso, Giuseppe Ungaretti et Gaspara Stampa Trad. de l'italien par un collectif de traducteurs. Édition publiée sous la direction de Danielle Boillet avec la collaboration de Giovanni Clerico, José Guidi, Maurice Javion, François Livi, Laura Nay, Claude Perrus et André Rochon. Préface de Danielle Boillet et Marziano Guglielminetti

Parution le 23 Septembre 1994
Bibliothèque de la Pléiade, n° 410
Achevé d'imprimer le 10 Septembre 1994
1872 pages, rel. Peau, 105 x 170 mm

76.00 € Acheter le livre

ISBN : 9782070113712
Code distributeur : A11371
GENCOD : 9782070113712

Seconde anthologie bilingue publiée dans la Pléiade, l'anthologie de la poésie italienne réunit des textes qui vont du XIIe au XXe siècle. Pour ample qu'elle est, la limite de quelque vingt mille vers a conduit à des exclusions. Si l'on a eu le souci de faire sa place à la poésie dialectale, importante en Italie à partir du XVIIe, on s'est refusé à égrener de façon peu significative les textes de la poésie néo-latine - pourtant fondamentale jusqu'au début du XVIe. Àl'intérieur des secteurs retenus, le désir de suggérer en filigrane l'histoire de la littérature italienne a orienté le choix et la succession des textes. Le lecteur trouvera les noms des poètes les plus célèbres comme ceux de poètes modestes, dont seules les compilations érudites du XVIIIe ou du XIXe siècles signalent encore les dates de mort ou de naissance mais auxquels l'équilibre suspendu d'un sonnet, le tour pétillant d'un madrigal ou la force dramatique d'une chanson valent d'être présents dans ce volume. Les auteurs de cet ouvrage ont retenu les textes canoniques, qui figurent pour un public français dans son florilège européen et qui restent pour les Italiens les joyaux de leur patrimoine littéraire. Il ne s'agissait pas plus de chercher à dérouter par des absences inattendues qu'à délaisser les infimes paradis poétiques que les anthologies italiennes ont su diligemment répertorier. Enfin, les traductions proposées ici sont, pour la plus grande partie, entièrement nouvelles.